Destruction de l’hospice civil de Brest

Contexte

 

L’hospice civil

Après la destruction de l’hospice, c’est Ponchelet qui prendra le relais en devenant un hôpital, auparavant, c’était un hospice pour vieillards ainsi qu’un asile.

Le bombardement

 

Les victimes

 

Dégâts matériels

Image

Ouvriers déblayant les gravats

Image

Vue de la Façade

Image

Au rez-de-chaussée, la maternité

Commémoration

En 1984 pour le 40e anniversaire de la libération de Brest, une plaque est apposée rue Traverse. C’est le Dr Alexis Corre (1915 – 2001), figure de la Défense Passive à Brest qui dévoile la plaque.

Sources

  • Archives de la Dépêche de Brest – Edition du 16 Avril 1941
  • Archives de Brest – Fond 2Fi
  • Wikipédia – Biographie d’Alexis Corre